• Censure oligarchique : Macron annonce un projet de loi pour lutter contre les "fake news"

     

    Censure oligarchique : Macron annonce un projet de loi pour lutter contre les "fake news"

     

     

    Sans surprise, Emmanuel Macron s’aligne sur la censure en marche : en annonçant un projet de loi pour lutter contre la « propagande » et les « fake news », le Président de la République se propose de criminaliser les médias non-alignés sur les intérêts oligarchiques et se mue en garant de la pensée unique.

     

    Crise économique et basculements géopolitiques obligent, la période se durcit et le totalitarisme libéral passe du soft au hard : depuis plusieurs semaines, la pression s’intensifie sur les médias non-alignés. De nombreux comptes YouTube, Facebook et Twitter ont été supprimés sans justifications. La congruence entre les géants du Net et les organisations communautaires est aussi prégnante que leur volonté d’annihiler l’opposition.

    En validant cette vision répressive et en lui fournissant des armes, Emmanuel « Attali » Macron confirme son asservissement à l’idéologie mondialisto-sioniste. Une évidence lorsque l’on connaît ses sponsors, ses maîtres et sa filiation. Rappelons que son Premier ministre Édouard « Bilderberg » Philippe avait déjà renouvelé crédits et confiance à la DILCRAH, cet organe communautariste de contrôle juridique et médiatique fondé sur la censure et la délation,lors de la rentrée 2017.

    Dans ses vœux à la presse, Macron cible expressément les « fake news » émanant des « démocratie illébérales »... En s’adressant à un parterre de « journalistes », derniers représentants d’une presse à l’agonie qui crève de sa soumission, il semble entendu pour le Président que la détermination de la véracité de la « news » par une caste de privilégiés vendus à des magnats hors-sol et qui a perdu toute légitimité populaire aille de soi.

    Le Monde et son Décodex financé par Bergé, Niel, Pigasse et Google ou les médias aux ordres de l’hyper-nomade mais néanmoins sioniste Patrick Drahi semblent trouver grâce aux yeux du jeune président européiste Macron, pourtant les internautes se demandent : y a-t-il plus antidémocrates et propagandistes que ces relais de l’information diligentés par Israël et la Silicon Valley ?

    – La Rédaction d’E&R –

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :