• Ebola et les clandestins...un problème insoluble

    C’est une scène presque surréaliste qui s’est produite mercredi après-midi dans une rue de Grenoble. Par mesure de précaution, un périmètre de sécurité a été mis en place autour d’un jeune garçon qui demandait de l’aide à un policier et qui a déclaré arriver de Guinée, pays où sévit le virus Ebola.

    Vers 14h30 ce mercredi, à Grenoble, un garçon de 16 ans a arrêté une patrouille de la police, raconte Le Dauphine Libéré. Il a expliqué aux fonctionnaires être venu clandestinement de Guinée. Il serait entré sur le territoire avec un passeur, lequel l’aurait abandonné il y a trois jours. « Ne sachant où aller et n’ayant quasiment rien mangé ni bu depuis trois jours, il demandait de l’assistance » peut-on lire. Les policiers ont tout de suite pensé au risque de contamination par Ebola, le virus qui fait des milliers de morts en Afrique de l’Ouest.

    Le jeune homme a alors été encerclé par un ruban en plastique zébré, de façon à former un périmètre de sécurité autour de lui. Il a ainsi attendu plus de deux heures avant d’être finalement pris en charge par le Samu de l’Isère. « Il n’y avait pas d’urgence vitale lors de l’alerte. Ce type d’intervention nécessite un temps de préparation dû au protocole à mettre en œuvre "au cas où" avant de partir » commente le directeur du Samu, Vincent Danel.

    L’individu qui présentait une légère fièvre, « toutefois inférieure au seuil fixé par l’Organisation mondiale de la santé pour diagnostiquer un patient atteint du virus Ebola », a été admis à l'isolement au CHU Michallon de Grenoble - La Tronche afin d'y subir des examens. L'hypothèse de la contamination serait écartée.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :