• Elie Wiesel au journal Haaretz, par Gilad Atzmon Traduction E&R

    Elie Wiesel, le survivant de l’Holocauste le plus célèbre du monde, l’homme qui a transformé l’Holocauste en une carrière professionnelle a donné cette semaine un entretien au journal Haaretz.

    Cette « humaniste » casher dont l’intérêt pour la souffrance se limite à un seul peuple a déclaré qu’il espérait que le Mossad – qui a attrapé un homme comme Eichmann – sera capable d’attraper Ahmadinejad pour le faire juger par un tribunal international.

    Ce sioniste ancien doit avoir oublié que Eichmann n’a pas été jugé par un tribunal international, mais a été en fait condamné a mort par un tribunal israélien. Et tandis qu’Ahmadinejad se déplace librement à travers le monde, ce sont les auteurs de massacres et les criminels de guerre israéliens qui doivent réfléchir à deux fois avant de s’embarquer sur un vol international.

    Durant toute l’entrevue, ni Haaretz ni Wiesel ne font référence à l’holocauste palestinien. Apparemment, les médias juifs ainsi que les marchands de l’holocauste ne se sentent concerné que par la souffrance d’un seul peuple.

    Elie Wiesel est peut être l’un des meilleurs exemples de la banalité de l’esprit sioniste. Il ne s’intéresse qu’a la primauté de la souffrance juive et a totalement échoué à transformer l’holocauste en un message universel.

    gilad.co.uk

    Wiesel est critique envers l’Allemagne, les allemands et leur culture. « Nous de devons pas oublier ce que les gens civilisés on fait dans le passé. Des gens élevé à Kant, Fichte et Hegel. Des personnes qui écoutaient Beethoven et lisaient Schiller le matin et qui dans l’après midi tuaient des enfants et leurs parents. »

    Mais que dire de ces gens qui ne lisent pas Kant, Fichte et Hegel mais lisent l’ancien testament et la littérature de la shoah de Wiesel à la place ? Ne tuent-ils pas des enfants et leurs parents ? Ne s’engagent-ils pas dans des massacres de civils innocents en versant du phosphore blanc sur les abris de l’UNRRA (1) ? Oui, bien sur – et ce depuis plus de six décennies, soit légèrement plus longtemps que la shoah de Wiesel.

    (1) L’UNRRA (United Nations Relief and Rehabilitation Administration - Administration des Nations Unies pour les secours et la reconstruction).


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :