• Espagne-Pas d'indexation des retraites sur les prix 2012

    MADRID, 30 novembre (Reuters) - Le gouvernement espagnol a annoncé vendredi qu'il n'indexerait pas en fin d'année les pensions de retraite sur l'inflation, une mesure d'économie budgétaire emblématique qui touchera environ neuf millions de retraités.

    Revenant ainsi sur l'une de ses principales promesses électorales, le cabinet de Mariano Rajoy a précisé que les pensions seraient revalorisées de 1% à 2% en 2013.

    "C'est une décision difficile, douloureuse, parce que c'était la dernière chose que nous souhaitions faire, mais nous n'avions pas d'alternative", a déclaré la ministre du Travail, Fatima Banez, lors d'une conférence de presse après le conseil des ministres.

    Cette mesure est inattendue pour la plupart des observateurs car Mariano Rajoy, le président du gouvernement, avait dit à plusieurs reprises ces derniers mois que l'austérité rendue nécessaire par la dégradation des finances publiques épargnerait les retraités.

    En septembre, lorsque Reuters avait révélé que le gouvernement envisageait de ne pas appliquer l'indexation des retraites sur l'inflation - la seule promesse électorale à laquelle il n'avait pas encore renoncée - Mariano Rajoy avait exclu une telle issue.

    Par la suite, il avait déclaré que ce serait une mesure de tout dernier recours pour assainir les finances de l'Etat.

    La loi espagnole prévoit un examen annuel du niveau des retraites et leur ajustement en fonction de l'évolution des prix. Or l'inflation en Espagne a atteint 2,9% sur un an en novembre.

    En n'appliquant pas cette règle, le gouvernement économisera environ 3,8 milliards d'euros et pourra espérer limiter le déficit budgétaire à 6,3% du produit intérieur brut (PIB) cette année.

    "Cette décision responsable permettra (à l'Espagne) d'atteindre son objectif de déficit, un objectif indispensable pour assurer que l'Espagne pourra avoir accès à des financements, sortir de la crise et renouer avec la croissance", a dit le gouvernement dans un communiqué.

    Les retraites seront revalorisées de 1% en janvier mais la hausse atteindra 2% pour les retraités qui reçoivent moins de 1.000 euros par mois. Ces mesures représentent un coût budgétaire limité à 1,5 milliard d'euros en 2013.

    Le gouvernement a précisé que le fonds de réserve pour les retraites serait sollicité à hauteur de 4,3 milliards d'euros pour alléger les tensions financières pesant sur le versement des retraites.

    Ce fonds, créé en 1997, a été utilisé pour la première fois cette année mais le gouvernement a déjà atteint le plafond des ressources utilisables chaque année. (Andres Gonzalez et Julien Toyer, Tangi Salaün pour le service français, édité par Marc Angrand)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :