• Geert Wilders et les juifs indonésiens

    Le grand Israël se limiterait-il aux frontières « promises par Dieu » ou l’appétit du Peuple élu n’aura-t-il pas de fin ?

    Aux Pays-Bas, les « Arabes » sont les Indonésiens, un peu comme les Indo-pakistanais de Malaisie quoi… En Europe, l’English Defense League et les différents mouvements ouvertement haineux sont encouragés par le mouvement « extrémiste », mais ils restent soutenus par la presse officielle de Geert Wilders, chef du parti politique néerlandais nationaliste PVV. Ce qui est drôle dans cette affaire, c’est que ce bougre est lui-même fils d’immigré indonésien… Mieux encore : il est juif indonésien ! Et ce qui est encore plus fort, mais pas forcément surprenant, c’est qu’en Indonésie, on le considère comme l’« un des nôtres ».

    C’est une peu comme si Frédéric Haziza dirigeait le Mouvement pour la France tout en se plaignant des « Arabes » (dont il est) et votait des lois anti-islam pour aller dans le même temps (à l’exemple de Wilders) en pèlerinage en Israël. Tout cela au nom de la France, bien entendu.

    Je trouve cela tout bonnement sublime. Oui, réfléchissez, c’est vraiment beau : cette situation inimaginable et irrationnelle constitue la base la plus normée de la « civilisation » moderne.

    Pour info, les juifs sont arrivés en Indonésie au début du millénaire (vers l’an 1000), et très étonnamment par le commerce. Ils ont toujours constitué une minorité qui, au fil du temps, comme celle des juifs maghrébins, s’est mélangée à la population. Puis vint le temps des colonisations. Là, force est de reconnaître qu’ils ont collaboré, comme à leur habitude, avec les colons, notamment avec des compagnies nationales néerlandaises et anglaises, au détriment de la population. Depuis, ils se sont faits discrets, mais ont régulièrement provoqué des bulles économiques… Notamment depuis les années quatre-vingt-dix avec l’aide de Soros.

    Aujourd’hui, l’Indonésie les intéresse de nouveaux pour deux principales raisons :
    1°) l’Indonésie sera la sixième puissance économique mondiale d’ici à 2030 ;
    2°) il faut maintenir la haine du pays frère (la Malaisie) pour éviter le plus grand danger pour l’Occident dans la région : un État fédéral (une puissance) indomalaisien.

    Mais ce n’est pas tout… il est une chose à savoir sur la partie judéobritannique qui se joue là-bas : la région est pleine de ressources (pétrole, huiles, perles, Singapour, or, etc.). La Malaisie et Singapour sont le même pays à la base (un État fédéral de peuples frères, comme la Libye de Kadhafi). La scission anglaise pour retirer Singapour a été fomentée pour éviter l’éclosion d’une Malaisie trop puissante, afin de maintenir toute la zone dans un état de conflit perpétuel, sur le modèle du Moyen-Orient.

    Au nord, avec la Thaïlande (les excursions militaires quotidiennes des deux côtés sont monnaie courante), au sud avec Singapour (menaces de couper l’eau, les vivres, le pétrole, etc.), à l’est et à l’extrême-sud avec l’Indonésie (incitation à la haine, attentats, etc.) : les Occidentaux jouent systématiquement sur les deux partis. Ils les encouragent en même temps à se taper dessus, sans que cela puisse se dire. Malaisie-Singapour et Indonésie parlent d’ailleurs la même langue (le bahasa), dont seules certaines tournures de phrase et quelques vocables diffèrent.

    Vous savez maintenant pourquoi il y a et il y aura toujours des juifs pour garder le contrôle de la région au nom du Dajjal/Illuminati/NOM/etc.

    Hilaire Martinat

    Sources :
    http://aangirfan.blogspot.fr/2009/10/geert-wilders-has-jewish-indonesian.html
    http://aangirfan.blogspot.fr/2013/08/sell-off.html
    http://aangirfan.blogspot.fr/2011/06/jews-in-indonesia.html


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :