• Gilad Atzmon à propos de l'AIPAC et du patriotisme

     

     

    Traduction E&R

     les prochains jours, et entièrement à l’encontre de la volonté du peuple américain, des centaines de militants de l’AIPAC vont faire une descente au Congrès américain afin de faire pression pour la guerre. Rien de nouveau à cela, mais cependant, une question me tracasse : combien de ces juifs pro-guerre ont envoyé leurs fils et leurs filles servir dans l’armée américaine ?

    Gardant à l’esprit que c’est à peu près le même lobby qui avait poussé à l’invasion de l’Irak en 2003, on peut se demander si les juifs étaient équitablement représentés dans les forces armées ou dans les statistiques des victimes de cette bavure militaire. Je suppose qu’ils ne l’étaient pas. Il semble que l’enthousiasme du lobby qui pousse l’Amérique à la guerre ne se transforme pas beaucoup en patriotisme ou en sacrifice. Le lobby pousse en effet à des guerres, mais d’une manière ou d’une autre, c’est toujours les gentils qui font le sale boulot.

    En Grande-Bretagne, c’est la même chose. David Aaronovitch et Nick Cohen, les deux principaux défenseurs dans les médias britanniques de l’intervention en Irak en 2003, n’ont pas utilisé beaucoup d’encre dans le Jewish Chronicle pour persuader les jeunes juifs de se joindre à la marine britannique ou au SAS. Comme leurs homologues américains, ils croyaient que l’intervention « morale » était nécessaire mais ce sont les filles et les garçons écossais, anglais et gallois qui ont pris soin de la faire pour eux.

    Et que dire du malicieux interventionniste Bernard-Henri Lévy, le soi-disant philosophe qui a « libéré la Libye en tant que juif », a-t-il demandé aux juifs de rejoindre les légions françaises ? Je ne le pense pas.

    Ici, nous voyons une nette contradiction entre l’appétit de la droite juive contemporaine pour les guerres interventionnistes immorales et une absence générale de patriotisme parmi les masses juives. Cela exige certainement une explication. Est-ce vraiment une agression parasitaire de la part de l’AIPAC ? Est-ce qu’ils essaient vraiment d’envoyer une fois de plus l’Amérique dans une guerre sioniste tout en s’abstenant d’envoyer leurs enfants ? Est-ce que l’AIPAC et les autres lobbies juifs belligérants sont totalement détachés des masses juives qui sont, elles, indifférentes à ces violences et ces guerres expansionnistes ? Ou bien, est-ce que les juifs américains ne sont pas du tout dérangés de voir le lobby juif pousser à la guerre en leur nom, mais, pour des raisons évidentes, préfèrent rester hors de danger ?

    Je ne connais pas les réponses à ces questions troublantes, je ne suis ni sociologue, ni politologue, mais je dirais que l’AIPAC et les autres lobbies juifs jouent un jeu très dangereux qui risque de mettre tous les juifs américains en grave danger.

    Si les juifs sont préoccupés par l’antisémitisme (et ils devraient l’être), ils feraient mieux de regarder attentivement les actions de l’AIPAC et de réfléchir au probable résultat catastrophique.

     
     

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :