• KouKou, le revoilou ...BHL doit être en vacances

    L'ancien ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner semble toujours captivé par les sursauts du monde. En témoigne cet entretien du "French doctor" avec Le Parisien au sujet de la crise égyptienne. L'ex-chef de la diplomatie ne se montre guère optimiste sur le conflit entre le régime et les Frères musulmans, dont l'armée a démis le leader, Mohamed Morsi, de la présidence de la République.

    Une guerre civile serait "à craindre", selon Bernard Kouchner. L'ancien hôte du Quai d'Orsay poursuit l'interview en décrivant "l'abjection des massacres", et souligne que "même si les islamistes ne sont pas nos amis, cette répression est inacceptable".

    "On ne jette pas un président élu en prison"

    "La démocratie doit exiger que l'on respecte son verdict. Il y a eu des élections libres en juin 2012, et on ne peut pas interrompre le processus par un coup d'État sous prétexte que les mesures prises ne plaisent pas. [...] On ne jette pas un président élu en prison", estime également Bernard Kouchner.

    Enfin, l'ancien ministre affirme qu'une résolution du conflit passe par une intervention de la communauté internationale. "L'Europe et les États-Unis doivent conditionner leur aide financière à l'Égypte à un retour au calme, au rétablissement de la démocratie, à plus de liberté", conclut Bernard Kouchner, qui regrette le manque de réaction européennes. "L'Europe ne parle pas d'une voix commune, elle ne s'exprime pas clairement. C'était le moment, nom de nom ! Quelle déception", déplore l'ex-ministre de Nicolas Sarkozy.

    source : http://www.lepoint.fr/monde/kouchner-juge-la-repression-en-egypte-inacceptable-17-08-2013-1714853_24.php


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :