• L'adversaire de Valérie Trierweiler déprogrammé de Canal+

    Le Point.fr - Publié le <time datetime="2013-04-29T17:27" itemprop="datePublished" pubdate=""> 29/04/2013 à 17:27</time>

    Xavier Kemlin, héritier du groupe Casino, a de nouveau déposé une plainte contre la compagne de François Hollande. Son interview exclusive sur Canal+ vient d'être annulée.

    <figure class="media_article panoramique" itemprop="associatedMedia" itemscope="" itemtype="http://schema.org/ImageObject"> Valérie Trierweiler à Washington, en mai 2012. <figcaption>Valérie Trierweiler à Washington, en mai 2012. © © Yoan Valat / AFP </figcaption> </figure>

    Par notre correspondant à Genève

    <section class="col_article"> </section>

    Dimanche en fin d'après-midi, Xavier Kemlin reçoit une invitation pour Le Grand Journal de Canal+ du lundi 29 avril à 19 h 10, "suite à [son] dépôt de plainte contre Mme Trierweiler". Le millionnaire français, installé à Genève, répond aussitôt favorablement. D'autant que, pour des raisons familiales, il se trouve justement à Paris. Depuis des mois, l'héritier du groupe Casino mène un combat contre la compagne du chef de l'État pour "détournement de fonds publics".

    Vendredi dernier, Xavier Kemlin a une nouvelle fois porté plainte auprès du doyen des juges d'instruction du TGI de Paris contre Valérie Trierweiler, considérant que les fonds publics "ne peuvent servir à loger, nourrir, blanchir, vêtir, payer les voyages ainsi que le personnel d'une dame avec qui la nation n'a aucun lien juridique". Mais aujourd'hui à 12 h 13, Canal+ décide de déprogrammer le millionnaire, expliquant qu'il n'y a "plus assez de place dans [son] conducteur".

    "Destitution de François Hollande"

    Toutefois, la chaîne lui assure qu'il ne s'agit pas d'un boycott, "bien au contraire", et lui promet de le "recevoir très prochainement". Au téléphone, Thomas Lacroix de Canal+ précisera au Point.fr qu'il ne s'agissait que d'"une éventuelle venue de Xavier Kemlin, qui ne lui a pas été confirmée", et que la chaîne "ne se refuse pas à l'accueillir plus tard".

    Mais, de son côté, l'arrière-petit-fils de Geoffroy Guichard prend très mal cette déprogrammation, estimant que l'Élysée a fait pression pour le priver d'antenne. Il est vrai que l'héritier du groupe Casino n'y va pas de main morte, puisqu'il annonce, sur les télévisions suisses, qu'il va demander demain, mardi 30 avril, la "destitution de François Hollande"...

    Une nouvelle plainte

    Alors que les exilés fiscaux en Suisse préfèrent vivre cachés, Xavier Kemlin multiplie depuis quelques semaines les provocations. Le 12 avril dernier, il déclarait au Point.fr qu'"au moins quarante députés et sénateurs de droite comme de gauche possèdent des comptes rien qu'à l'UBS", la principale banque helvétique. Il ajoutait que l'UBS lui avait demandé à plusieurs reprises de participer à des manifestations huppées à l'étranger, susceptibles d'attirer une clientèle européenne fortunée, allergique au fisc.

    Ce millionnaire, qui a pris sa retraite à 40 ans, en veut surtout à la compagne de François Hollande. Il lui reproche d'occuper des bureaux à l'Élysée et de bénéficier de personnel pour des fonctions "pas clairement définies", alors qu'elle n'est dépositaire d'aucune autorité légale. Sa première plainte a été rejetée le 11 avril dernier par le procureur de Paris. "Je dépose une nouvelle plainte avec constitution de partie civile, ce qui signifie que tous les Français qui le souhaitent peuvent me rejoindre. J'espère qu'entre 10 000 et 20 000 personnes le feront", a-t-il annoncé hier dans l'hebdomadaire Le Matin Dimanche de Lausanne.

     

    Les mails reçus par Xavier Kemlin

    Reçu : 28 avril 2013, 17 h 28
    Cher M. Kemlin, je suis Thomas Lacroix au Grand Journal de Canal+. Nous souhaitons vous soumettre une demande d'invitation à participer à notre émission suite à votre dépôt de plainte contre Mme Trierwieler. Qu'en pensez-vous ?
    Êtes-vous éventuellement disponible demain, lundi 29 avril, pour notre direct de 19 h 10 ? Bien cordialement, Thomas.

    Reçu : 29 avril 2013, 12 h 13
    Cher M. Kemlin, nous devons laisser tomber pour ce soir. Nous n'avons plus assez de place dans notre conducteur. Loin de nous l'idée de vous boycotter, bien au contraire, je me permets de garder contact avec vous pour vous recevoir très prochainement. Bien cordialement, Thomas.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :