• l'interview de Farida Belghoul qui ne paraîtra pas dans leCourrier de l'Atlas

    Marche pour l’égalité : l’interview de Farida Belghoul qui ne paraîtra pas dans leCourrier de l’Atlas

    Le Courrier de l’Atlas de novembre 2013 consacre un dossier entier à la Marche pour l’égalité et contre le racisme de 1983, médiatisée sous le nom de « Marche des Beurs ». Pour cette occasion, le journal avait réalisé une interview de Farida Belghoul... qu’il n’a pas publiée dans le dossier. La rédaction lui a sans doute préféré les analyses de haut niveau de Jamel Debbouze et Rokhaya Diallo... En exclusivité, voici donc la courte interview censurée de Farida Belghoul.

     

    Le Courrier de l’Atlas : Bonsoir Farida. Pourquoi avez-vous choisi de vous exprimer auprès d’E&R après un si long silence ?

    Farida Belgoul : Je n’ai pas choisi le silence dans lequel je me suis trouvée pendant 29 ans. Je me suis exprimée sur ce site certaine d’y trouver l’audience que ce témoignage méritait. Je me serais exprimée partout où cela aurait été possible aux mêmes conditions : le respect de ma liberté de parole.

     

    Est-ce que vous votez et de quel parti vous sentez-vous proche ?

    Je ne vote pas. À choisir, je préfère le tirage au sort.

     

    En rejoignant Alain Soral avez-vous conscience de contribuer à la banalisation des thèmes frontistes et de jouer en quelque sorte avec le feu ?

    De quels thèmes frontistes voulez-vous parler ? À mes yeux, Alain Soral est un homme courageux et je vois autour de lui beaucoup d’enfants d’immigrés. Il a créé Égalité & Réconciliation, qui n’est pas un parti politique et qui ne veut pas l’être. En m’exprimant à cette tribune, je touche des dizaines de milliers de personnes qui, comme moi, recherchent la réconciliation que je proposais déjà en 1984 avec Convergence pour l’égalité.

     

    Comment analysez-vous que certaines personnes issues de l’immigration maghrébine soient attirées par le vote FN ?

    Je m’explique déjà très mal qu’ils votent pour le Parti socialiste.

     

    Au téléphone vous m’aviez dit que dans le quartier où vous vivez , votre rapprochement avec E&R a été bien perçu, pourriez-vous développer ?

    Égalité & Réconciliation est un site vedette dans mon quartier ; c’est ainsi que je l’ai connu moi-même, par la rumeur périphérique : j’habite la banlieue parisienne et quand les jeunes ou les voisins de la cité m’ont vue sur l’Internet, ils étaient très contents, très fiers. Beaucoup de jeunes m’ont dit : « Trop forte, Tata, t’as trop le swag... »

     

    À ne pas manquer, sur E&R : « De l’antiracisme à Égalité & Réconciliation : rencontre avec Farida Belghoul »


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :