• L’option "guerre civile" se confirme pour le Système

    Le but des élites oligarchiques est-il de créer une guerre civile avant les élections présidentielles de 2017 ? Après avoir favorisé, depuis plus de trente ans, l’instauration d’un climat de division et de séparation (immigration de masse, crise économique et sous-culture SOS Racisme) sur le sol français, il semble que le chaos devienne une option envisageable pour le Système.

     

    Pour se faire, ledit Système peut compter sur une armée de réserve de casseurs et délinquants désœuvrés, parfaits élèves du PS, biberonnés par une imagerie libérale américaine, et qui, en dernière instance, jouent contre eux-mêmes. Le tout avec la complicité des médias bien-pensants.

    La volonté de nombreuses officines d’extrême gauche à ethniciser les événements (dynamique à laquelle participe l’essentialisme racialiste ou le déni bourgeois) en les découplant de la question sociale – donc à dépolitiser – ne témoigne que d’une volonté de tirer la France vers le bas.

    L’irresponsabilité des politiciens est prégnante, à tel point qu’elle confine à l’ingénierie sociale : s’agit-il de laisser pourrir la situation dans le but de créer une guerre civile qui entraînerait l’application de la loi martiale – faut-il rappeler que nous sommes en situation d’« état d’urgence » ? – et donc supprimerait toutes élections ? Ou de rendre prioritaire en France la tendance néoconservatrice qui consiste à s’aligner sur la théorie du choc des civilisations et les intérêts atlanto-sionistes ?

    Nul doute que les mêmes mains viendront nous vendre le contrôle démocratique et la surveillance généralisée (mais antifasciste) d’un côté, et l’« opération Ronces » de l’autre...

    - Rédaction E&R -

    Les émeutes se propagent : plusieurs incidents à Argenteuil et Clichy

    De violents incidents ont éclaté dimanche dans la soirée à Argenteuil (Val-d’Oise), où au moins un camion a été incendié et un autobus caillassé.

     

    Un jour après la manifestation contre la violence policière à Bobigny, de nouvelles émeutes ont éclaté ce soir dans la banlieue de Paris, à Argenteuil (Val-d’Oise). La situation a rapidement dégénéré : au moins un camion a été incendié et un autobus caillassé, a indiqué un correspondant de Sputnik.

    De même, un abribus a été totalement saccagé et plusieurs poubelles incendiées. Les citoyens partagent des vidéos et des photos des incidents.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :