• La cueillette des pommes jugée trop dangereuse pour nos adolescents !

     

    babtou-fragile
    Le 13 mars 2014
    Parents qui tremblez pour vos adolescents, rassurez-vous, l'administration vient de vous enlever un motif de tracas : fini la cueillette des pommes !
     

    Parents du monde entier qui tremblez pour vos adolescents, rassurez-vous, l’administration vient de vous enlever un motif de tracas : fini la cueillette des pommes en Ardèche !

    En effet, un décret édicté en octobre dernier sur la base de directives européennes interdit dorénavant aux arboriculteurs de Drôme-Ardèche d’embaucher des mineurs au motif que l’escabeau, c’est dangereux.

    C’est vrai, le sens de l’équilibre, la souplesse, les réflexes, tout ça, c’est pour les vieux ; avant dix-huit ans, c’est bien connu, vous pouviez vous prendre pour Matthias Mayer et Marc Márquez réunis sans courir le moindre danger, mais monter sur un escabeau, nan, trop risqué.

    Ils n’ont pas 14 ans mais peuvent se lancer dans le mannequinat ou travailler — avec une autorisation administrative — dans des entreprises de spectacle, de cinéma ou de télévision. À 14 ans, munis de leur brevet de sécurité routière, ils pourront faire les marioles à scooter et, de 14 à 15, sous certaines conditions, ils sont autorisés à travailler. À condition qu’ils n’aient pas à grimper sur un escabeau.

    Côté sport, la législation est plus téméraire : à 11 ans, c’est l’âge de la première compétition de ski alpin, à 9 ans, le « microbe » peut être champion d’escalade, à 8 ans, il peut découvrir les splendeurs sous-marines, et 4 ans, c’est l’âge des plus jeunes pré-licenciés dans le cyclisme.

    Mais à 16 ans, alors que depuis belle lurette l’école leur aura montré comment enfiler un préservatif, que la fumette n’a souvent plus de secret pour eux, que le permis moto grosse cylindrée est enfin à portée de main et tandis que Dominique Bertinotti – le ministre de la Famille – réfléchit à leur donner la « prémajorité » leur permettant de voter aux élections locales, l’escabeau, lui, n’est plus à portée de pied. De mieux en mieux, l’évolution !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :