• La fable du savon juif.

    Au procès de Nuremberg, on a voulu montrer que les Allemands avaient fabriqué du savon avec de la graisse humaine de juifs déportés. Des morceaux de savon ont été présentés comme preuve par l'Union soviétique de Staline (doc. URSS n° 393). 
    Ces savons portaient l'acronyme "R.I.F" comme marque de fabrique. Les Alliés prétendirent que R.I.F signifiait : "Reine Judisches Fett" (Pure Graisse Juive). 
    Des enquêtes ultérieures démontrèrent que ces initiales avaient un tout autre sens, la bonne traduction étant : "Reichstelle Industrielle Fettwersorgung" (Bureau du Reich pour la fourniture industrielle des matières grasses). 
    Des spécimens de ces savons furent néanmoins été exposés sous forme d'échantillons à l'Institut d'histoire juive de Varsovie, au Musée de Stutthof à Gdansk, à l'Institut Yivo à New York, au Musée de l'Holocauste à Philadelphie, et dans différents musées du monde entier. 
    En avril 1990, le professeur Yehuda Bauer, de l'université hébraïque de Tel Aviv, après une analyse au laboratoire de ces reliques, admit officiellement la fausseté de cette invention de la propagande de guerre alliée et demanda que les faux "savons juifs" soient enlevés au plus vite des différents musées. 
     
    Croyez-vous que cela fut fait ? 

    Cimetière juif de La Havane (Cuba)
    "HONORING THEIR MEMORY
    In this place there are buried several bars of soap
    made with jewish human grease,
    part of the six million victims of the nazi barbarie
    which took place in the 20th century.
    May they rest in peace"
     
    Vous souvenez-vous avoir été informés de ce scandale 
    par la grande presse ?
     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :