• Le Texas entame une fronde pétitionnaire pour sortir de la fédération

    Plus de 100.000 Américains souhaitent que leur État quitte la Fédération américaine sur le site de la Maison-Blanche qui recueille les pétitions.

    Les signatures affluent depuis la réélection de Barack Obama. Des citoyens américains demandent dans des pétitions que leur État quitte la Fédération américaine. Le mouvement touche une vingtaine d'États, majoritairement duSud et favorables aux républicains. C'est le Texas qui mène la danse. Dans cet État où Mitt Romney a largement devancé Barack Obama à la dernière présidentielle, le seuil des 25.000 signataires, à partir duquel la Maison-Blanche s'était engagée à apporter une réponse publique, a été pulvérisé. 

    Le piège semble se refermer sur l'Administration Obama qui était fière de fournir un outil moderne au droit de pétition, sacré en Amérique. Le nom du site lancé par la Maison-Blanche où sont recueillies les pétitions s'appelle We the People (Nous, peuple des États-Unis), en référence aux premiers mots du préambule de la Constitution des États-Unis. "Nous avons créé ce site parce que nous voulons vous entendre", se vantait alors la Maison-Blanche, en promettant l'étude des propositions par ses experts et des réponses circonstanciées.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :