• Le virus H1N1 reviendra sans doute l'an prochain

    Le virus H1N1 reviendra sans doute l'an prochain (OMS)

                                              

    18/02/2010
    Selon le professeur Lina, «on estime que plus de 60 % des moins de
 15 ans ont été contaminés, soit en étant malades, soit sous forme 
asymptomatique».
    Selon le professeur Lina, «on estime que plus de 60 % des moins de 15 ans ont été contaminés, soit en étant malades, soit sous forme asymptomatique». Crédits photo : AP

    L'épidémie est terminée en France. Les experts de l'OMS incluront sans doute ce virus dans le prochain vaccin saisonnier.

    L'épidémie liée au virus H1N1 est terminée en France, même s'il continue à circuler encore légèrement dans l'Hexagone, selon les données publiées hier par les groupes régionaux d'observation de la grippe (Grog). Mais beaucoup de questions persistent sur le devenir de ce virus pour l'avenir. Va-t-il revenir l'an prochain tel quel ? Aura-t-il subi une mutation qui modifiera ses effets ? Ce jeudi, l'Organisation mondiale de la santé devrait annoncer la composition du prochain vaccin contre la grippe saisonnière de 2011. Cette composition est décidée en effet chaque année à cette période, plusieurs mois à l'avance pour laisser le temps aux industriels de préparer les injections salvatrices. Pour les experts interrogés par Le Figaro, il y a fort à parier que la future préparation vaccinale contiendra parmi ses trois souches une du virus H1N1 pandémique en 2009. En France, plus de 10 millions de personnes ont présenté une grippe liée à ce virus au cours de la période 2009-2010, 6 à 7 millions se sont fait vacciner, et on estime très approximativement qu'environ 10 millions d'individus ont pu présenter une grippe sans symptôme, mais aboutissant tout de même à une immunisation, c'est-à-dire à une protection contre le virus.

    En outre, les réserves existantes de vaccins contre la grippe A ne pourront être utilisées pour produire les nouveaux vaccins. Selon le Dr Keiji Fukuda de l'OMS, les laboratoires peuvent toutefois, en théorie, se servir du produit en vrac.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :