• Pitié pour la nation

    -Pitié pour la nation où il existe mille croyances mais aucune religion.

     

    -Pitié pour la nation dont les habitants portent un vêtement qu’ils n’ont pas tissé eux-mêmes, mangent un pain dont ils n’ont pas récolté le grain et boivent le vin qui n’a pas coulé de leur pressoir.

     

    -Pitié pour la nation qui acclame un bravache comme un héros et où l’on estime bienfaisant un conquérant glorieux.

     

    -Pitié pour la nation où l’on méprise une passion dans les rêves pour s’y soumettre au réveil.

     

    -Pitié pour la nation où l’on n’élève la voix que dans les processions de funérailles,où l’on ne se glorifie qu’au milieu des ruines et où l’on ne se révolte que lorsqu’on a la nuque entre le glaive et le billot.

     

    -Pitié pour la nation où l’on accueille un nouveau souverain au son de la trompette pour le renvoyer sous les huées et en acclamer un autre aux mêmes accents de trompettes que le précédent.

     

    -Pitié pour la nation divisée dont chaque partie revendique pour elle-même le nom de nation.

     

    KHALIL GIBRAN « le jardin du prophète » 1923


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :