• Pourquoi les sionistes ne sont-ils pas aimés?

    « Pourquoi les sionistes ne sont-ils pas aimé ? »

    - Pourquoi avez-vous décidé d'écrire en 2007 ce recueil de citations qu’est L’Anthologie des propos contre les juifs, le judaïsme et le sionisme ? 

     

    BLANRUE : Je suis ami de la nouveauté et de l’originalité, et puis personne n’avait songé à l’écrire jusqu’à présent. Pourquoi ce cruel manque bibliographique ? Mystère et boule de goyim ! Bien entendu, il existe une cause directe à la publication de cette Anthologie : le fait que le lobby sioniste se soit développé comme un chancre au cœur de la vie politique mondiale et tente d’assujettir l’humanité à ses diktats, ses guerres, ses mythes fondateurs, ses contre-valeurs, son histoire réelle et supposée. C’était le moment ou jamais de poser publiquement la question : pourquoi ces gens-là ne sont-ils pas aimés ? Pourquoi, selon tous les sondages, Israël est-il le pays le plus détesté au monde ? Je ne réponds pas à la question, car je ne suis pas psychologue de profession. Je me contente de remarquer qu’au-delà du sionisme, forme actuelle et dévoyée du judaïsme, il a existé, chez les grands esprits de toutes les époques (et chez les moins grands aussi), une question  juive, comme disait Marx, qui était juif lui-même, issu d’une longue lignée de rabbins - et qui savait par conséquent de quoi il parlait. Cette question, c’est ce que je nomme l’énigme antisémite  dans l’avant-propos de mon Anthologie, en m’inspirant d’une formule d’André Glucksmann. Je suis de l’avis du dreyfusiste Bernard Lazare, un autre juif, vénéré par Charles Péguy (que j’affectionne), et qui a écrit dansL’Antisémitisme, son histoire et ses causes (1894) : « Il m’a semblé qu’une opinion aussi universelle que l’antisémitisme, ayant fleuri dans tous les lieux et dans tous les temps, avant l’ère chrétienne et après (…) ne pouvait être le résultat d’une fantaisie et d’un caprice perpétuel, et qu’il devait y avoir à son éclosion et à sa permanence des raisons profondes et sérieuses. » Est-il interdit de le dire ? Il semblerait. Pourquoi ? Parce que cette vérité dérange et bouscule les intérêts établis d’une certaine secte. Vous savez ce que disait Voltaire ? « Pour savoir qui vous dirige vraiment, il suffit de regarder ceux que vous ne pouvez pas critiquer ». Faut-il interdire Voltaire ? Par-dessus le maché, cet odieux personnage était antisémite !

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :