• Qui est Stanley Fischer, nouveau vice-président de la Réserve fédérale ?

     

    Traduction E&R

    Barack Obama a nommé Stanley Fischer au poste de vice-président de la Réserve fédérale des États-Unis ce vendredi 10 janvier 2014. Pour éclairer son parcours et ses positions, nous publions aujourd’hui la traduction d’un article de Bloomberg datant de décembre 2013, alors que sa nomination était déjà fortement pressentie.

     

    L’Israélien Stanley Fischer pressenti comme vice-président 
    de la Réserve fédérale

    Par Julianna Goldman, Phil Mattingly et Alisa Odenheimer
    Bloomberg.com, 11 décembre 2013

     

    L’ancien gouverneur de la Banque d’Israël, Stanley Fischer, est le principal candidat du président Barack Obama pour le poste de vice-président de la Réserve fédérale, selon des personnes familières avec le processus de sélection.

    Fischer, 70 ans, remplacerait Janet Yellen comme n°2 chargé de la Fed, selon des personnes qui ont demandé à garder l’anonymat car la décision n’est pas définitive. La Maison Blanche n’a pas prévu d’annoncer le choix cette semaine, indique l’une des personnes.

    Obama aurait déjà offert le poste à Fischer, qui l’aurait accepté, selon une autre personne familière avec le processus. Cette personne indique que la décision aurait été prise conjointement par le Président et Yellen, qui attend la confirmation du Sénat pour succéder à Ben S. Bernanke comme président de la Fed.

    « Je m’attends à ce que Yellen et Fischer collaborent étroitement et forment une équipe très forte », a déclaré Mark Gertler, un économiste de l’université de New York, qui a coécrit des recherches avec Bernanke. « Il a une combinaison idéale de qualités appréciées dans une banque centrale : sage, expérimenté et calme sous la pression. Son travail académique était réfléchi et grand public, et je m’attends à ce qu’il le soit aussi en tant que banquier central. »

    Double citoyenneté

    Fischer, qui détient à la fois la citoyenneté américaine et israélienne et qui vit maintenant à New York, a démissionné en tant que gouverneur de la Banque d’Israël le 30 juin, à mi-chemin de son second mandat de cinq ans. On lui attribue d’avoir aidé son pays à surmonter la crise économique mondiale mieux que la plupart des pays développés.

    Comme vice-président de la Fed, Fischer reprendrait un poste que Yellen a transformé en une plate-forme promouvant une plus grande transparence de la banque centrale, y compris en expliquant clairement les objectifs pour l’inflation et le chômage.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :