• Shlomo Sand : comment j'ai cessé d'être juif

    Shlomo Sand : "En Israël, on trouve le racisme dans l'esprit des lois, on l'enseigne dans les écoles, il est diffusé dans les médias."

     
    Sortie : mars 2013. Traduit de l'hébreu.

    Extraits :
     
    "(...) il m'arriva assez souvent, en diverses circonstances - dîners en ville, cours à l'université, discussions ponctuelles -, de demander : "Combien de personnes les nazis ont-ils assassinées par les camps de concentration et d'extermination, et par les autres massacres non conventionnels qu'ils ont perpétrés ?" La même réponse tombait sans exception : six millions. Lorsque je soulignais que ma question portait sur le nombre de personnes en général, et pas seulement sur le nombre de juifs, mes interlocuteurs marquaient leur surprise, et il était rare que quelqu'un connût la réponse." (p. 83)
     
    "Dans le même chapitre biblique se trouve le célèbre aphorisme : "Tu aimeras ton prochain comme toi-même" (Lévitique 19, 18), que le Nouveau Testament a repris (Matthieu 19, 19 ; Marc 12, 31 ; Romains 13, 9). Peu sont pourtant prêts à reconnaître et à souligner que le verset intégral, dans le texte sacré de Yahvé, stipule : "Tu ne te vengeras point, et tu ne garderas point de rancune contre les enfants de ton peuple, et tu aimeras ton prochain comme toi-même." Maïmonide, le plus grand exégète juif de tous les temps, dans son ouvrage Mishné Torah, a donc interprété la phrase ainsi : "Tout homme doit aimer tous ceux d'Israël comme lui-même..." (p. 101)
     
    "Disons-le : l'identité juive laïque se maintient surtout, de nos jours, en perpétuant ses rapports avec Israël et en le soutenant inconditionnellement." (p. 130)
     
    "Supportant mal que les lois israéliennes m'imposent l'appartenance à une ethnie fictive, supportant encore plus mal d'apparaître auprès du reste du monde comme membre d'un club d'élus, je souhaite démissionner et cesser de me considérer comme juif (...) Par mon refus d'être juif, je représente une espèce en voie de disparition." (p. 134)
     
    "J'ai conscience de vivre dans l'une des sociétés les plus racistes du monde occidental. Le racisme est bien sûr omniprésent, mais en Israël on le trouve dans l'esprit des lois, on l'enseigne dans les écoles, il est diffusé dans les médias." (p. 135)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :