• T.Meyssan: Washington, Moscou et Damas auraient conclu un accord

    "Du bidon que ces bombardements réalisés par les Américains à partir de la Méditerranée, avec ces 56 missiles de crosière tombés sur le tarmac aéroportuaire d'une base syrienne et quelques vieux coucous incinérés". 

    C'est, en fait, le bref résumé de la déclaration sensationnelle formulée par le très célèbre journaliste et ancien membre du gouvernement libyen, écrivain à ses heures perdues Thierry Meyssan.

    A partir de Damas, il stipule que ces missiles n'auraient jamais pu atteindre le sol syrien parce qu'en fait, la région visée se trouve dans la sphère de protection des redoutables complexes sol-air S-300 et S-400 russes et syriens. Or, aucun tir d'antimissile n'a été enregistré. Qui plus est, d'après Thierry Meyssan, l'aérodrome qui s'était retrouvée sous la frappe américaine, a été vide et le personnel évacué. 

    Donc la force vive, l'équipement et la technique syriennes (ou russes) n'ont subi aucun dommage majeur. L'absence de riposte ou d'autre réaction militaire de la part de Damas (sans parler de Moscou) est une preuve tangible d'une entente qui se serait instaurée entre les trois capitales concernées. Pour ce qui est des frappes réalisées, pour M.Meyssan, il s'agirait du poker américano-américain mené par Donald Trump qui est un fin renard et chercherait à ménager la chèvre et le chou au sein de sa propre administration.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :