• Tepco admet "l'éventualité" que la contamination soit descendue dans les couches profondes du sol

    Tepco admet "l’éventualité" que la contamination soit descendue dans les couches profondes du sol

     Tepco admet finalement la "possibilité" que la contamination soit descendue dans les couches profondes du sol. Tepco l'a annoncé au cours de la conférence de presse extraordinaire du 24 juin 2014. Le Fukushima Diary signale cette possibilité depuis des mois (cf. La radioactivité augmente toujours, voir l'article précédent)

    Tepco affirmait que les eaux extrêmement radioactives étaient descendues jusqu'à 15 m en sous-sol mais qu'elles avaient été arrêtées par la couche imperméable juste en dessous.
    Or, dans un échantillon du 10 juin 2014, on relevait à nouveau entre 120 et 140 000 Bq/m³ de tritium à 25 m de profondeur en sous-sol.

    Tepco est toujours "en investigation" pour en trouver la cause et ils affirment que la construction du mur congelé a pu accidentellement répandre la radioactivité.

    Il y a peu de solutions pour empêcher la diffusion des eaux extrêmement radioactives si elles pénètrent dans les couches profondes. Elles peuvent alors voyager en sous-sol sous l'océan et ressurgir en mer bien au large de la centrale de Fukushima.

    Lien vers le rapport Tepco

    Pendant ce temps, on a découvert de la contamination au sol, en césium, d'une école
    Il s'agit de l'école primaire de Konan dans la commune de Fujisawa, dans Kanagawa. La distance à la centrale nucléaire de Fukushima est d'environ 300 km...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :