• Une synthèse comme dirait Audiard

    « C dans l’air » du 12 Novembre. Une synthèse comme dirait Audiard

    parDétroit(son site)

     

    Rien de nouveau sous le brillant soleil libéral qui nous illumine de sa douce clarté crevarde depuis toujours, je vous rassure tout de suite. Mais quand les masques tombent à ce point, il faut s'en féliciter.

    Générique !

    Et nous voici donc avec quatre libéraux parmi d'autres, interchangeables ( à croire qu'il existe un élevage de clones dans les caves du parlement de Bruxelles ), courageux petits soldats du grand capital apatride, autour de l’inénarrable Yves Calvi. Le titre de l'émission : Les 1000 plans sociaux de 2013. C'est inquiétant. C'est la première conclusion qu'on tirera de cette morne assemblée.

    Via un reportage compatissant, on prend ensuite connaissance des milliers d'emplois qui disparaissent.« Le Nord-Pas-de-Calais est en train de mourir » dira un ex-ouvrier face à la camera. Retour sur le plateau de Calvi, on soupire. Le même soupire qu'un employé de la voirie pourrait pousser en voyant un hérisson de plus écrasé sur la route, c'est pas gai mais bon, qu'est-ce qu'on y peut, hein.

    Notre fine équipe d'experts se mettra ensuite d'accord sur le fait que, oui, en gros, ces gens sont morts. Ho, on pourrait faire un peu de formation mais bon, ça coûte cher, l'état ne peut pas tout, on est plus en 1960, et franchement, qui va croire que Dédé l'ouvrier de 56 ans qu'on vient de voir va retrouver une formation et un boulot …

    Une de nos sympathique libérale a alors une idée. En Amérique, haaa l’Amérique, quand une région est sinistrée ( C'est comme les tremblements de terre. Parfois, une région devient sinistrée ), les gens s'en vont dans un autre état ! Alors pourquoi pas chez nous, en Europe ?! C'est formidable pour la jeunesse ça ! Ca commence à bouger ! Les jeunes partent s'aérer à l'étranger ! Comment nous faire croire à " L'Auberge Espagnole ", alors qu'on est plutôt dans « It's a Free World ». Ca devient une rengaine de plus en plus fréquente dans les médias. « Barrez-vous » comme disait l'appel parut dans le Libé de Rothschild. Whoua, quand ils nous ont tous promis la prospérité il y a trente ans, ils nous avaient pas parlé de ça, qu'on devrait s’exiler comme des crevards, mais bon, ça à l'air cool comme ils en parlent …

    S'ensuit du blabla libéral. La Redoute ? Une entreprise trop pépère, trop Française, se croyant dans un petit cocon. Et ben non ! Fini le cocon ! Bam ! A mort ! Ils nous avaient dit la même chose pour Peugeot, accusant les dirigeants de n'avoir pas délocalisé à temps. La libérale dira quand même que oui, on aurait peut-être dû dire aux Français qu'ils allaient être peut-être « un peu » les perdants du libéralisme et de la mondialisation. Merci d'enfin nous prévenir. Mais rassurez-vous, il y a des gagnants au Bangladesh, c'est formidable ce qui se passe au Bangladesh ( sic ).

    Continuons gaiement par un reportage sur le contrat d'un chantier naval Français qui en gros, sera quasi entièrement assuré en Roumanie ou par des Roumains amenés en France, sans charges sociales of course. Pourquoi faire venir des Roumains en France ? L’entreprise affirme qu'elle n'a pas trouvé d'ouvriers qualifiés ailleurs qu'en Roumanie. Un libéral fait semblant d'y croire pour de vrai, cette race ose tout, les autres n'y arrivent quand même pas. Avec tous les chantiers navals qui ont fermé ces dernières années, effectivement on peut douter ... Mais ce qui est sûr, c'est que « De toute façon on s'en sortira pas avec des frontières ! » prévient un des intervenants. Si ils le disent, c'est que ça doit être vrai … Et puis après tout, si il n'y a que ça pour rendre les entreprises Française compétitives, d'employer des Roumains, pourquoi pas hein ( oui oui, ils l'ont dit ) Logique implacable. Et une pépite d'un libéral « Le salarié Roumain n'a pas envie de subir le droit social Français, pas plus que le Français qui va travailler en Roumanie ! ». Ca me rappelle un sketch de « Action Discrète » conseillant aux Français de brûler leurs cartes d’identités pour pouvoir enfin trouver du travail en tant que clandestin. On en est presque là. Et je peux vous dire qu'on est pas passé loin des accusations de xénophobie, parce que merde, les Roumains ont quand même le droit de venir en France, non mais !

     

    Puis le serpent de mer ! Quelqu'un propose d'en parler avec l'Allemagne, pour une harmonisation Européenne … La fameuse « Europe sociale », sorte d'otage Français dont on attend depuis toujours une preuve de vie. Ca sera « l'enjeu de la prochaine campagne de l’élection Européenne, si elle a lieu, non parce qu'elle sera très courte, je sais pas si on aura le temps … » ( Oui oui, y'en a un qui l'a dit ) Bel aveux, merci. Faites attention, ils sont capable de la faire durer un quart d'heure cette année. Juste après l'émission de Sophia Aram, paf, la campagne Européenne, et terminé !

    On apprends ensuite que l'UE essaye de mettre au point un programme de formation des jeunes, mais qu'en gros, personne n'a envie de le financer … « Bah, c'est sur que ça fait des générations sacrifiées … »commentera un de nos compatissant analyste. On a effectivement envie de sacrifier quelqu'un à ce moment là.

    Passons aux questions SMS !

    On y apprendra entre autre que à part peut-être chez les artisans, aucun secteur ne recrute. Enfin une bonne nouvelle. Que les Français, peu habitués à la misère contrairement aux Portos et autres, n'ont pas l'habitude de s’exiler, mais que heureusement les mentalités changent depuis qu'on est sinistré. ( Si c'est pas un grand succès de l'Europe ça ! ) Et enfin, bien évidement, que devant ce réjouissant tableau, le populisme rode. Tu m'étonnes qu'il rode. Si il pouvait roder jusqu'à votre plateau TV …

    Et voilà ! Clac de fin !

    Si après un spectacle pareil, vous n'avez pas une furieuse envie de mettre le feu au parlement de Bruxelles, de foutre un coup de pied aux fesses hors du pays aux étrangers venus casser nos acquis sociaux ( ça s'appelait des « jaunes » dans le temps ) d'installer des barbelés et des mitrailleuses aux frontières, de couler à vue les porte-conteneurs bourrés de Made In China qui essayent d’accoster, et enfin de prendre tous les libéraux, patrons, politiques, journalopes, et de les expulser sans un rond vers le Bangladesh avec obligation de bosser à l'usine, je vous plains.

    Pour conclure, voilà une émission de propagande de plus ou je ne comprends pas le projet qui anime nos « élites ». Croient-ils vraiment que les Français vont accepter de perdre les ¾ de leur niveau de vie, de voir disparaître leur système social ? D'être envahie par des Roumains et autres venus bosser pour moins cher qu'eux devant leurs yeux ? Et je ne parle pas des Italiens qui votent déjà à 25% pour un comique qui insulte copieusement tout ce beau monde. Une élection finira forcement, quelque part en Europe, par être gagné par un partie anti-Européen et anti-libéral, et ensuite ils feront quoi ? Un coup d'état ? Après avoir rabâché depuis 200 ans aux gens qu'on était en démocratie ?

    Soit ils ont perdu l'esprit, soit ils ont toujours prévu de s'en mettre plein les poches le temps que les gens se rendent compte de l'arnaque et de s'enfuir avec le pactole.

    Eh ben ils ont intérêt à fuir loin, parce qu'on ne les oubliera pas, nous.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :